L’histoire de l’UFE 2018-02-04T14:40:00+00:00

L’histoire de l’UFE

Association reconnue d’utilité publique en 1936, l’Union des Français de l’Etranger (UFE), est un réseau qui regroupe des Français, des francophones et des francophiles à travers le monde. Elle leur assure un lien sur mesure avec la France, défend leurs intérêts et leur apporte soutien et entraide au quotidien.

L’UFE, une association engagée

1927 : Les droits de ceux que l’on qualifie de « Français du dehors » sont quasi inexistants. Ils n’ont pourtant pas démérité lors du conflit de 1914, en se mobilisant pour défendre la patrie. Mais les familles de ceux qui sont tombés pour la France ne sont ni aidées ni reconnues. Pour préserver le lien qui les unit à la France Gabriel Wernlé, journaliste expatrié, fonde donc l’UFE. Henry de Jouvenel, Ambassadeur de France et Sénateur, devient son premier Président.

1928 : Naissance de La Voix de France, le magazine de l’UFE.

1938 : Le Gouvernement de Léon Blum accorde à l’UFE la reconnaissance d’utilité publique.

1946 : La Constitution accorde le droit de vote aux Français expatriés.
Une loi crée des sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France.
Les compatriotes de l’étranger disposent dorénavant d’une juste représentation en matière de protection sociale, d’enseignement, de fiscalité.

1948 : Création du Conseil Supérieur des Français de l’Etranger (CSFE) (décret du 7/07/1948). (qui deviendra l’AFE, Assemblée consultative pour les questions spécifiques relatives aux Français de l’étranger).

1965 : Adoption de la « Loi Assurance Vieillesse Expatriés », à l’initiative du Sénateur Armengaud.

1970 : Les Français expatriés peuvent s’assurer contre le risque chômage en adhérant au Groupement des Assedic de la Région Parisienne (GARP), rôle aujourd’hui tenu par le Pôle Emploi Services.

1978 : Création de la Caisse des Expatriés (Caisse de sécurité sociale pour les expatriés), devenue Caisse des Français de l’Etranger (CFE), adhésion des salariés à l’assurance maladie-maternité-invalidité, accidents du travail et retraite (possible depuis 1965).

1983 : Douze sénateurs représentent désormais les Français établis hors de France. Ils sont directement élus par le CSFE (devenu AFE).

2007 : L’UFE a pesé dans la décision du Président de la République de prendre en charge les frais de scolarité des élèves de terminale en 2007, puis de première en 2008 et de seconde en 2009.

2011 : L’UFE obtient la création d’un Secrétariat d’Etat dédié aux Français de l’étranger.

2012 : Comme l’UFE le demande depuis de nombreuses années, 11 postes de Députés de Français de l’Etranger viennent compléter la représentation des Français de l’Etranger au Parlement.
La reconnaissance d’utilité publique par le Conseil d’Etat des associations Loi 1901 leur donne la capacité de recevoir, outre des dons manuels, des donations et des legs.

Depuis 85 ans, l’UFE manifeste sa vitalité en adaptant ses objectifs immédiats aux nécessités de la situation internationale. Elle poursuit son action dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de la sécurité des Français de l’étranger, de la fiscalité, de l’exercice du droit de vote ou de la nationalité.

L’UFE peut, au terme de ses quatre-vingts cinq années d’existence, être fière du chemin parcouru.

L’UFE à travers le monde

TROUVEZ VOTRE UFE

parmi les 172 représentations dans 106 pays

CONSULTER L’ANNUAIRE