Psychologue 2018-03-20T09:17:27+00:00

Project Description

Santé

Annie BADRA – VASSEL
Psychologue, Psychanalyste, Thérapeute EMDR

Durant mes vingt ans de carrière professionnelle en France j’ai pratiqué autant en milieu hospitalier et associatif que dans le secteur privé en collaboration avec les médecins généralistes (médecins de famille) et spécialistes. J’ai développé un intérêt pour la psycho-somatique et les neurosciences.
La diversité des problématiques et des interventions m’ont ouvert à une approche intégrative et plurielle qui articule différents modèles thérapeutiques afin de constituer un « second temps ré-organisateur » pour celui ou celle qui envisage une démarche psychothérapique.

Je reviendrai à Montréal…
C’est en 1991 que je suis venue pour la première fois à Montréal. L’esprit dynamique nord-américain allié à une culture européenne apparaissait comme un heureux compromis. Vingt années plus tard, j’ai eu envie de venir m’installer dans ce pays, propice à un nouvel élan…
Mère de trois enfants, chacun y a apprécié selon son âge et sa personnalité, l’expérience de la vie montréalaise, québecoise puis canadienne.

CONTACT
Bureau Privé : 
832 avenue Bloomfield – Outremont – H2V 3S6
Tel : 514 277 6408
Mail : anniebadra.psy@gmail.com
Site internet :
www.psychologueoutremontreal.com

EDUCATION ET FORMATION
MA Psychologie Clinique, Lyon,France, 1983
DESS Psychologie Clinique, Lyon,France, 1984
Thérapie Familale systémique, IFACT, Saint-Etienne, France, 1986
Thérapie Familale Psychanalytique, Université de Grenoble, France, 1989
Training autogène de Schultz, technique de relaxation, Lyon, France, 1989
Formation de psychanalyste, Institut de Psychanalyse de la SPP, Paris et Lyon, France 2003
Formation EMDR, Paris, France, 2011

Annie, pourquoi l’UFE Canada Montréal ?

Immigrer, s’expatrier, c’est changer, oser, bouger, mais ce temps particulier s’accompagne bien souvent de remaniements psychiques et émotionnels importants. Que l’on immigre ou que l’on s’expatrie, après la phase de l’accomplissement vient celle de l’adaptation à une nouvelle réalité, des questionnements sur l’identité, sur l’attachement… Tout processus migratoire convoque ces interrogations de façon plus ou moins exacerbée.

En tant que française expatriée, je partage cette culture d’origine ( langue, modèles culturels, origines) dont l’empreinte demeure tout au long de notre vie.
Dans ce temps si particulier que celui de l’expatriation ou de l’immigration, cette «communauté» francophone partagée contribue à soutenir l’alliance thérapeutique dans ce qu’elle apporte de reconnaissance rassurante, sécurisante, qui facilite l’exploration du psychique et rend plus susceptible d’avoir des interactions positives dans le cadre du travail psychothérapique.
C’est aussi une belle façon d’être au service d’une communauté à laquelle je reste attachée, de poursuivre le dialogue avec mon pays d’origine et de participer à tisser des liens entre l’ancien et le nouveau monde.

RETROUVEZ TOUS NOS PARTENAIRES